en
20 i

Imaginez un lieu totalement tourné vers la vie, l’émotion, la beauté...
Imaginez une maison réellement vivante, qui parle, qui entend, qui voit...
Imaginez une petite planète de rêves...
Imaginez un animal libre et sauvage en plein Paris...

Éléphant Paname, c’est 500 m2 de salons prestigieux pour accueillir des expositions, des installations, des performances, des défilés, des conférences, des concerts, des spectacles... Éléphant Paname confronte les œuvres de références et les talents inédits. Il relie les époques et les disciplines, il est indiscipliné. Un tel ballet d’œuvres et d’esprits dans un palais en habit Napoléon III, c’est à en perdre la raison !
Éléphant Paname, c’est aussi 500 m2 de studios ultra équipés, destinés aux compagnies et cours de danse, aux chorégraphes, acteurs, metteurs en scène, directeurs de casting, musiciens, clowns...
Éléphant Paname, c’est enfin un restaurant de qualité et de partage, à la fois gastronomique et accessible. C’est aussi un salon de thé où l’on s’attarde... On veut y vivre, y créer, y songer, y refaire le monde. Un mouvement perpétuel fait vibrer la patine. On ne badine pas avec la vie, la réalité. On ne badine pas avec l’art, on le danse !

Totalement indépendant, libre comme l’air, fluide comme la danse, Éléphant Paname est comme une maison de famille avec une âme, un esprit, une philosophie.

Découvrez nos vidéos : Dream 1 / Dream 2

LES SOIRÉES DE L’AMBASSADEUR

L’hôtel de la rue Volney devenu Éléphant Paname fut érigé, sous Napoléon III, par l’ambassadeur de Russie en France, Alexis Soltykoff. ... Ce grand amateur d’art et mécène était une figure de l’époque. Ses collections d’armes et d’objets médiévaux ont été léguées à l’Etat français et sont aujourd’hui rassemblées au Château de Pierrefonds dans l’Aisne.

UNE PERLE DE « LA VIE PARISIENNE »

Les salons de l’hôtel richement décorés dans le pur style « Second Empire » constituent une perle de la « Vie Parisienne ». Ils ont vu défiler le gotha ... mondial de l’époque venu s’encanailler incognito dans les théâtres des Grands Boulevards. Les amateurs d’Offenbach, de l’Opéra Comique, de la Gaîté Lyrique et du Palais Garnier ont dansé sur les parquets ouvragés de l’hôtel.

SECRET D’ALCÔVE À LA COUR DES TSARS

La Grande Catherine de Russie, amie de Voltaire et des lumières avait épousé le Tsar Pierre III, un nullissime pervers, impuissant et crasseux ... qui préférait de loin jouer avec ses chiens plutôt que d’honorer sa jeune femme. Résultat : huit ans après leur mariage, elle était encore vierge. Sa mère exaspérée lui mit alors dans les pattes le plus bel officier de la cour, connu pour ses exploits et ses performances galantes. La Tsarine connut l’amour et donna le jour à un fils qui régna sous le nom de Paul 1er. Entretemps, son mari était mort. Conclusion : dès le XVIIIème siècle, les Romanov furent probablement les bâtards d’un bel officier nommé Serguei Soltykoff, le grand père de l’ambassadeur qui fit construire cet hôtel à Paris.

UNE BANQUE DANS LES ANNÉES 20

Déserté à la fin de l’empire, l’hôtel est devenu par la suite le siège social d’une banque parisienne. Fonctionnalité et mauvais goût ont recouvert sans vergogne ... les stucs et les dorures. Un mal pour un bien : le lieu entièrement coffré renfermait comme par miracle de véritables trésors.

UN DÔME COMME UNE COUPE DE CRISTAL

De cette époque date la construction d’une prouesse architecturale : pour accueillir la clientèle, la cour et les écuries ont été supprimées et leur ... emplacement fut recouvert d’un dôme en pavés de verre. Sa dimension exceptionnelle recouvre un espace de plus de 250 m2, et sa structure sans aucune armature tient du prodige. C’est véritablement le centre du lieu. Un écrin pour les spectacles, concerts, expositions...

UN RÊVE ENFIN RÉALISÉ

Tout au long du XIXème, l’éléphant fait rêver les bâtisseurs parisiens. Rêve romantique s’il en est ! On a envisagé d’en construire un à la Bastille en lieu et place de la colonne actuelle que Victor Hugo ... qualifiait méchamment d’esthétique tuyau de poêle. Longtemps une maquette monumentale en plâtre de l’éléphant a été laissée à l’abandon sur le côté de la place, et le même Victor en avait fait la demeure de Gavroche dans Les Misérables. Puis, en 1858, avant la construction de l’Arc de Triomphe Place de l’Étoile, un éléphant colossal a failli triompher parmi de nombreux projets. Le pachyderme géant devait abriter une salle de bal et un théâtre. C’est dire si l’association entre l’éléphant, les arts de la scène et Paris est une réalité bien ancrée. A chaque fois les bâtisseurs se sont dérobés et l’éléphant est resté fantasme.

UN NOUVEAU REGARD SUR LE MONDE

L’époque Napoléon III, c’est celle des premières expositions universelles, des salons de peinture, de percement des grands canaux transocéaniques comme celui de Panama. ... Tous les parisiens se sont mis à porter des chapeaux de paille tressés, d’où le surnom de Paname donné à notre capitale.

EP ! DE L’AIR...

Cette époque magique, c’est aussi celle des impressionnistes qui ont osé peindre en pleine nature, sur le motif. Véritable révolution à l’époque de l’ascension industrielle et bancaire. Ce besoin de retour au naturel, ... aux choses vraies et aux rencontres désintéressées n’est-il pas le plus actuel et le plus urgent ? Dans ce quartier d’affaires (Place Vendôme) on oublie souvent l’extrême proximité du Louvre, des Tuileries, de l’Opéra, mais aussi de l’Olympia et des Théâtres, bref de la culture, de l’art, de la beauté et de la rébellion.

le cœur

La salle du dôme, véritable diamant, est, dès le départ l’une des curiosités les plus évidentes du centre. Un espace qui marque les esprits, la place idéale pour accueillir des chefs d’œuvres de l’art contemporain, ou l’espace d’une soirée, un récital lyrique, un spectacle de danse ou un concert. A la fois intime et monumental...

deux ans d'un travail d'orfèvre

L’hôtel a pendant deux ans fait l’objet de travaux de rénovation et d’aménagement phénoménaux. Il faut avoir suivi le projet pour le croire : chaque jour ou presque a donné lieu à des découvertes imprévues et exquises avec des détails décoratifs ou architecturaux qui sont autant de trésors de l’époque.

  • > 600 tonnes de gravats
  • > 800 m2 de faux plafonds détruits
  • > Autant de surfaces décapées
  • > Autant de surfaces restaurées
  • > Pose d’une verrière sur l'un des studios de danse
  • > 300 m et 100 tonnes d’IPN

surprises !

Têtes de lions, visages de nymphes, entrelacs fleuris... Fanny et Laurent ont découvert sur chaque linteau, poutre, moulure, haut et bas relief, des motifs décoratifs merveilleux. Surprises mais aussi contraintes. Il a fallu faire les moules pour remplacer les motifs endommagés. Ensuite, pour que ce lieu chargé d’histoire ne reste pas figé dans son époque retrouvée, un travail de décoration a été nécessaire. Discret, sûr, osé et subtil, il s’agissait de donner une âme plus moderne au lieu, sans le dénaturer mais en lui créant une véritable identité, une patte, un sens, autour de l’animal fétiche, l’éléphant, et des modèles idéaux de rencontres des arts.

Pour lancer Éléphant Paname, Laurent et Fanny ont réuni autour d'eux une équipe de passionnés. Dans chaque spécialité, qu’il s’agisse de la danse ou des arts du spectacle, de l’art ancien, moderne ou contemporain, de la musique, des conférences, des sciences, de la gastronomie, des liens commencent à se tisser. Les amis d’Éléphant Paname vont rapidement devenir plus nombreux, proposer, partager, créer... Car c’est essentiellement cela le but : la rencontre entre les arts!
> VISIONNEZ L'INTERVIEW vidéo de Fanny et Laurent FIAT

président
direction artistique
Laurent Fiat
Fanny Fiat

secrétaire générale Florence Chollet

ASSISTANTE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE ANNE GUILLERM

responsable danse Nicolas Noël

RESPONSABLE PRODUCTION ET COMMUNICATION MARIE LE MAT

RESPONSABLES BOUTIQUE-BILLETTERIE JULIEN FONTAINE
LISA PIQUET

RÉGISSEUR GÉNÉRAL SOLÈNE MAJEWSKI

accueil SOPHIA MAYR

presse MELCHIOR - AGENCE DE COMMUNICATION
CLARISSE FERRERES
MONA NAMROOTY

graphisme 21 OCTOBRE
SÉBASTIEN BEAUVILAIN
CHRISTOPHE PRÊTRE

SEO & Développpements The Gobeliners
Benjamin Jeanjean

... Il y aura toutes sortes de danses et de danseurs, mais également du théâtre des musiciens, des acteurs, des répétitions, des cours, dans les domaines les plus variés du spectacle vivant...

lire l'interview

... L’esprit d’Éléphant Paname est de relier toutes les formes d’art et de pensées... Nous n’envisageons de présenter que des artistes et des oeuvres qui nous plaisent et nous touchent...

lire l'interview